30-09_Gillet-TisseurJeudi, nos 4 élus au conseil départemental du Gard ont été les seuls à s’opposer à l’augmentation des impôts et au budget présenté par l’exécutif socialo-écolo-communiste.

Les élus UMP et UDI ont une fois de plus trahi leurs électeurs (rappelons à toutes fins utiles que la gauche n’a pas la majorité des sièges au département et que si la droite et le centre avaient voté contre comme nous l’avons fait, le budget et l’augmentation de la fiscalité n’auraient pas été votés).

Lors de cette séance où seuls nos 4 élus, que je félicite et encourage à persévérer en ce sens, ont défendu les intérêts des gardois, le président du département a tenu des propos que je condamne avec la plus grande fermeté. 

En effet, après que le groupe FN-RBM ait voté contre le budget du département, Denis Bouad s’est adressé à nos élus avec les propos suivants : « Ne me demandez rien à Beaucaire ou ailleurs ! « .
 Je demande à Denis Bouad de retirer ses propos et de s’excuser publiquement auprès des Beaucairois pour ces propos indignes d’un Président de département. Faut-il donc que les élus d’une ville aient leur carte du PS ou du PC pour obtenir des aides ? Après avoir tenté d’envoyer des Beaucairois au collège de Bellegarde, suscitant une mobilisation gigantesque des parents d’élèves et des élus de Beaucaire qui a forcé le département à reculer, ces dirigeants socialistes se croient-ils donc tout permis concernant la Ville de Beaucaire ?

Alors que dans toute assemblée, l’opposition vote généralement contre le budget présenté par la majorité, quelles garanties ou assurances ont obtenu les élus UMP-UDI pour s’abstenir et se taire sur la hausse d’impôts ?

Les élus UMP-UDI cautionnent-ils la stigmatisation publique et officielle en séance de la 4e ville du Gard ?

Le Front National est attaché à la démocratie et en ma qualité de secrétaire départemental et d’élu au comité central du Front National, je me dois de faire respecter et défendre notre Mouvement, nos électeurs et nos valeurs.

Oui, Denis Bouad doit s’excuser et l’UMP et l’UDI doivent, à travers Laurent Burgoa et Thierry Procida, condamner les propos du président du département visant la ville de Beaucaire.

Quoiqu’il en soit, suite à ces propos, l’avocat du Front National et celui de la Ville de Beaucaire regarderont avec attention les décisions du département concernant les subventions demandées par la Ville de Beaucaire et se réserve le droit de poursuivre en justice toute discrimination avérée suite aux propos publics annonciateurs de Monsieur Bouad.

Yoann GILLET
Secrétaire départemental du FN dans le Gard
Conseiller régional de Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées