Un nouveau tournant politique s’est produit ce matin dans le département du Gard.
En effet, les groupes d’« opposition » des Républicains et de l’UDI ne se sont pas opposés au budget et à la hausse d’impôts de 10%.
Une trahison de plus pour les électeurs Gardois qui leur faisaient confiance !
Souvenez-vous, dès le premier jour de leur nouvelle mandature, ils avaient permis à la gauche de rester à la tête du Département alors que celle-ci n’avait pas de majorité absolue.

Nous sommes et restons donc aujourd’hui, plus que jamais, la seule force d’opposition à la gauche qui a mis ce département dans une situation financière dramatique.

Dans l’intérêt des Gardois, nous avons été les seuls à nous opposer à ce budget et à cette hausse d’impôts, car ce n’est pas aux administrés de payer la facture de leur incompétence.

Le département doit impérativement réduire son train de vie et se recentrer sur ses compétences obligatoires, car la gestion en bon père de famille de cette collectivité est bien la seule solution viable.

Nicolas Meizonnet, Président du groupe FN-RBM